Robert Malaval

Les pieds roses, 1968

Sérigraphie sur papier - Édition de 100 ex
100 x 65,5 cm
Signé et daté

400,00 €
Sérigraphie sur papier - Édition de 100 ex
100 x 65,5 cm
Signé et daté
Les pieds roses - Robert Malaval
Les pieds roses - Robert Malaval

Robert Malaval

Né à Nice en 1937, Robert Malaval se suicide en 1980 dans son atelier parisien, surnommé «le bunker». Dès 1961, «l'aliment blanc», mélange de papier mâché et de peinture, va contaminer meubles, objets et corps amputés, traduisant une «obsession de l’envahissement». Amateur de rock, il écrit un livre sur les Rolling Stones et expérimente le bruit comme matériau plastique. Puis, dandy hippie, il peint des toiles rose-blanc-mauve inspirées par le psychédélisme. Peu avant sa mort, ses peintures-Kamikazes, constellations de paillettes apocalyptiques, signent un retour à la gestuelle picturale. Le Palais de Tokyo lui consacre une rétrospective en 2006. Son travail fait partie des collections des FRAC(s) en région, du MNAM-Centre Pompidou et du Musée d'art moderne de la ville de Paris qui avait organisé son exposition posthume en 1981.