Françoise Pétrovitch

Monographie (exemplaire de tête), 2014

Semiose éditions

Textes de Nancy Huston, François Michaud, Pascal Neveux, Valérie Pugin, Paul Ripoche et René-Jacques Mayer

336 pages, français / anglais, Sérig. signée et numérotée
24 x 30 cm
Signé et numéroté
isbn : FP14LS

120,00 €
336 pages, français / anglais, Sérig. signée et numérotée
24 x 30 cm
Signé et numéroté
isbn : FP14LS
Monographie (exemplaire de tête) - Françoise Pétrovitch
Monographie (exemplaire de tête) - Françoise Pétrovitch

Si l'on y reconnaît la trame dramatique fondamentale de l'oeuvre de Françoise Pétrovitch, qui s'est emparée des incertitudes liées à l'enfance pour figurer le genre humain, son rapport au monde et à sa nature changeante, l'ouvrage découvre de nouveaux chemins. Traversant un corpus récent d'une énergie formidable, il revient à la genèse d'une oeuvre et d'une pratique motivée par la composition, la superposition d'images et de jeu de motifs. Avec une virtuosité rare, c'est toute l'histoire de l'art qui se trouve ici convoquée.

Françoise Pétrovitch

Née en 1964 à Chambéry, Françoise Pétrovitch vit à Cachan et enseigne à l'école Estienne à Paris. Attachée au livre et à l'immédiateté du dessin, elle pratique aussi la céramique, la peinture et plus récemment la vidéo. Sur le papier ou sur la toile, adolescents, poupées, animaux à l'identité incertaine fusionnent par capillarité. Des secrets, des inquiétudes germent avec la couleur, la mélancolie se dilue tendrement dans l'aquarelle et l'encre. La féminité prend un tour mythique et l'intimité s'ouvre sur le monde.
En 2014, le musée des beaux-arts de Chambéry lui a consacré une exposition personnelle, et en 2015, le LAAC de Dunkerque l'a invitée à exposer en regard des collections du musée et du Frac Nord-Pas-de-Calais. Ses oeuvres figurent parmi les collections du MNAM-Centre Pompidou, du MAC/VAL, du musée d'art moderne de Saint-Étienne, du musée Leepa-Rattner à Tarpon Springs (USA), des Frac Haute-Normandie et Alsace. Elle a représenté la France dans l'exposition Organic Matters Women to watch au National Museum of Women in the Arts de Washington (2015)

En 2016, une vaste rétrospective lui est consacrée au Frac PACA, au Chateau de Tarascon et à Arles.