Abraham Poincheval

L'épaisseur de la montagne, 2013

Editions P

154 pages - 60 ill. couleur
16 x 22,5 cm
isbn : 9782917768334

154 pages - 60 ill. couleur
16 x 22,5 cm
isbn : 9782917768334
L'épaisseur de la montagne - Abraham Poincheval

L?artiste Abraham Poincheval a fait un voyage. Ce voyage l?a mené de Digne à Caraglio, en Italie. En quatre étapes (une par saison), il a poussé devant lui, sur ce chemin accidenté, son « gyrovague », une capsule cylindrique en tôle de 70 kg, capsule qui lui a servi à la fois d?abri, de véhicule, de miroir du monde et, finalement, d?oeuvre. Sur sa route, l?artiste pousseur a fait des rencontres, croisé des hommes, des femmes, des enfants, des animaux, des monstres et fait des expériences. Lorsqu?il se trouve « ici, loin de tout », il n?est jamais plus près de son but, celui de l?authentique voyage, qui est rituel de vie. Son pèlerinage (Johannes Geiler von Kaisersberg n?aurait rien à redire sur ce point) le mène au coeur des choses et des êtres, dans un dépouillement qui laisse ici sa trace.
Ce livre rend compte de cette aventure, à travers le journal de marche de l?artiste (plein d?humour, d?intuitions et de générosité) et de ses photographies. L?âpreté de l?effort, la beauté sidérante de la nature, les sculptures que Poincheval réalisa, ensuite, avec des objets glanés lors de son périple, tout ces éléments se conjuguent sous nos yeux pour nous permettre de lire en eux le sens profond de cet acte artistique, qui est tout à la fois « performance » (effort physique, acte de volonté), sculpture et récit, mise en forme esthétique du déplacement sous la forme de l?imprimé.
Le texte distancié et érudit de la philosophe Céline Flécheux apporte un contrepoint utile à ce récit brut et poétique, à cette documentation nécessairement lacunaire, et nous ouvre de nombreuses perspectives pour mieux voir ce voyage invisible.

Né à Alençon en 1972, Abraham Poincheval vit et travaille à Marseille. Pour l'artiste, la création est une aventure au sens propre.
De 2001 à 2009, il entreprend avec Laurent Tixador des expéditions extrêmes et insensées : creuser un tunnel, marcher de Nantes à Metz en ligne droite, camper au sommet d'un building.
Aujourd'hui explorateur en solitaire, il parcourt les Alpes, poussant son abri de fortune tel un escargot sysiphéen; ou relève le défi de vivre plusieurs jours en autarcie dans des espaces clos et réduits (trous, sculpture d'ours). Expériences de l'enfermement qui éprouvent le corps et le mental, érémitisme teinté de burlesque et/ou voyage en dehors du temps quotidien. Sculptures ou journaux de bord rendent compte de ses performances.
Les ?uvres et performances d?Abraham Poincheval ont été exposées au Musée de la Chasse et de la Nature (2014), au Palais de Tokyo à l?occasion de l?exposition INSIDE (2014), au Musée Gassendi de Dignes-les-Bains (2014), à la Criée Centre d?art contemporain à Rennes (2015), à l?IAC de Villeurbanne et au FRAC PACA en 2016. On a également pu le croiser au sommet de sa « Vigie urbaine » lors de la Nuit Blanche 2016 à Paris.
En 2017, une exposition personnelle lui sera consacrée au Palais de Tokyo.