Philippe Mayaux

Philippe Mayaux, 2006

Semiose éditions

Textes de Robert Bonaccorsi, Stéphane Corréard, Marcel Toussaint et Marc-Olivier Wahler

304 pages couleur - Reliure cartonnée
21 x 26 cm
isbn : 978-2-915199-15-9

38,00 €
304 pages couleur - Reliure cartonnée
21 x 26 cm
isbn : 978-2-915199-15-9
Philippe Mayaux - Philippe Mayaux
Philippe Mayaux - Philippe Mayaux
Philippe Mayaux - Philippe Mayaux
Philippe Mayaux - Philippe Mayaux
Philippe Mayaux - Philippe Mayaux

Peintre, sculpteur, dessinateur, Philippe Mayaux pose depuis des années les jalons d'une oeuvre libre, iconoclaste et salvatrice. Artiste hors genres, il mêle science, nourriture et sexualité en autant d'icônes païennes. Mythes, croyances populaires, théories scientifiques, images familières sont tordues, détournées, pour leur plus grand plaisir. Lauréat du Prix Marcel Duchamp 2006, Philippe Mayaux se voit ici attribué la place qui lui est due : peintre indispensable, figuratif et pince-sans-rire, provocateur discret de nos certitudes. A la fois monographie et catalogue raisonné, cet ouvrage réunit la totalité des peintures et sculptures de Philippe Mayaux, de 1987 à 2006 et les textes de Marc-Olivier Wahler, Robert Bonaccorsi et Stéphane Corréard ici réunis tracent le portrait d'un électron libre, enfin célébré comme un des artistes phares de notre temps.

Philippe Mayaux

Né en 1961 à Roubaix, Philippe Mayaux vit à Montreuil. Il travaille principalement la sculpture et la peinture (a tempera). Ambivalente, hallucinée, libidineuse et querelleuse monstrueusement pop, joyeusement cynique et grossièrement érudite, l'oeuvre de Philippe Mayaux se répand en couches épaisses, assemblages scabreux volontiers dégoulinants. Distingué du Prix Duchamp en 2006, il expose au Centre Pompidou des vulves et des cervelles rose bonbon à la sauce béarnaise. Ses armes «blanches», neutralisées par le plâtre, jouent les vitrines de dentiste; le cosmos (l'infini) se révèle entre deux tranches de pain. Les sujets et les couleurs sautent au yeux, recyclant dans un vitalisme morbide l'obscène et la violence du voir. On retrouve son travail dans les collections du FNAC-Fonds national d?art contemporain et du MNAM-Centre Pompidou à Paris, du MAMCO à Genève, et dans de nombreux FRAC.