Alain Séchas

Alain Séchas - color me, 2016

Série n°1

Semiose éditions

24 pages, N&B
21 x 14,7 cm
isbn : 978-2-915199-80-2

6,00 €
24 pages, N&B
21 x 14,7 cm
isbn : 978-2-915199-80-2
Alain Séchas - color me - Alain Séchas
Alain Séchas - color me - Alain Séchas
Alain Séchas - color me - Alain Séchas
Alain Séchas - color me - Alain Séchas
Alain Séchas - color me - Alain Séchas
Alain Séchas - color me - Alain Séchas

L'album d'Alain Séchas fait vivre de nouvelles aventures à ses chats sur deux pattes, félins par l'apparence, humains par le caractère. Son trait vif et nerveux et son humour décapant aiguisent le sens du second degré chez le lecteur, invité à une private joke décapante et salutaire.

C'est une une longue histoire qui unit Alain Séchas et ses chats. Il faudrait d'ailleurs dire « ses personnages à têtes de chats » car pour le reste, ils agissent comme des gens ordinaires : cuisinent, arrosent les plantes, regardent la télévision, font du camping, promènent le chien.
Quoi ! Un chat qui promène un chien ? Ces bizarreries expliquent peut-être pourquoi les chats de Séchas ont toujours l'air stupéfait, tout ahuris d'être là. A moins qu'ils ne portent un masque animal, comme dans les Fables de La Fontaine, pour mieux rire des hommes ? Décidément, ce chat est humain, trop humain...

Alain Séchas

Comme les chats, qui prolifèrent dans son ?uvre, Alain Séchas a eu plusieurs vies artistiques. Ce banlieusard (né à Colombes en 1955) devenu parisien commence par travailler différents médiums ? néon, film? Puis se fait remarquer dans les années 1990 par ses personnages (martiens verts ou félins bipèdes) inspirés de la bande dessinée. Placardés sur les murs comme des anti-slogans ou réalisés en dur (sculpture de résine parfois monumentales), ils fonctionnent comme l'alter-ego de l'artiste en proie aux affres de la modernité. Chats boxeurs/écrivains/bébés Hitler pratiquant l'humour noir. Depuis 2009, Alain Séchas s'adonne presque exclusivement à la peinture. Bifurcation vers une abstraction gestuelle, où réapparaissent depuis peu (tels de redoutables nuisibles) les fameux chats... Exposé au Palais de Tokyo à Paris (2012), son travail est conservé par de nombreuses institutions (MAMCO à Genève, FRAC en région, MNAM-Centre Pompidou).